Voyage Été 2008

De Sorel à Tadoussac

du 1er au 11 Juillet

Places Visitées:

 

1er Juillet: Sorel-Île St-Quentin

Départ à 9h00, mais le vent n'est pas vraiment au rendez-vous, je veux dire qu'il est très variable autant en direction qu'en force... Comme nous n'avons que 11 jours pour faire le trajet, vous comprendrez que tout le voyage s'est fait au moteur... Il attendra notre arrivée à l'île St-Quentin avant de se montrer le bout du nez. Nous avons sorti le Zodiac et avons été sur la plage afin de profiter du soleil. Le soir, nous avons eu droit à un très beau feu d'artifice.

Mouilage dans la St-Maurice

Beaucoup de monde à la Plage

Mouillage dans la Rivière Saint-Maurice

Achalandage à la Plage

2 Juillet: Île St-Quentin-Québec

Nous arrivons vers 15h30 au Yacht Club de Québec pour faire le plein de diesel et nous nous informons s'il y a un quai de disponible pour la nuit. Surprise, il y a de la place... Nous voulions aller jeter l'ancre juste après le pont de l'Île d'Orléans mais comme ils annonçaient de gros vents pour la nuit nous avons décidé de rester à la marina... Nous avons pris un taxi et avons été voir l'arrivée du Belem au Vieux Port. Le soir, nous avons été voir la projection de l'oeuvre de Robert Lepage sur les silots du Vieux Port... C'est assez grandiose de voir ça sur cet écran de 700 mètres de long...

Le Belem Le Belem

Le Belem au Vieux Port

Le Belem au Vieux Port

3 Juillet: Québec

Aujourd'hui, nous avons décidé de rester une nuit de plus au Yacht Club car la température est exécrable... Il pleut comme c'est pas possible mais ils annoncent un dégagement en milieu d'après-midi qui nous donnera, par le fait même, la chance de participer à la grande fête du 3 Juillet... Nous avons attendu la navette #400 pendant environ 1 heure mais à chaque fois quelle passait, elle était pleine à craquer. Nous avons donc pris un taxi pour se rendre dans la Basse-Ville. Nous sommes allés voir les installations du Téléjournal de la SRC (ce sont des collègues) en haut du bureau de poste juste à côté du Château Frontenac et la vue était époustouflante... Dommage que je n'ai pas pu avoir d'accréditation pour y aller le soir afin de voir les feux d'artifices car la vue était vraiment superbe.

En fin d'après-midi, nous sommes allés voir le gros show près du parlement. C'était très bien, mais il y avait beaucoup de monde... Pour souper, petite pizza à la Pizzeria d'Youville ensuite promenade et visionnement pour une deuxième fois de l'oeuvre de Robert Lepage. Pour terminer la soirée, les feux d'artifice... WOW!!! Si vous avez déjà vu les feux des Chutes Montmorency et bien dites vous qu'il y avait 4 fois plus de pièces pyrotechnique pour le même temps (30 minutes), c'est à dire 20000 pièces à la place de 5000. C'était vraiment GRANDIOSE.

Pour le retour au Yacht Club, nous voulions prendre la navette, mais tout était bloqué et les taxis ne pouvaient pas se rendre. Sylvie décide de faire du pouce........... Son moral en prend un coup car ça ne fonctionne pas. De toute façon, même à la marche, nous dépassions toutes les voitures qui nous auraient embarqués. Une petite marche de 50 minutes aura réduit notre nuit de sommeil car nous nous sommes couchés vers 1h du matin et le réveil s'est fait à 4h00 afin d'avoir un marée favorable pour aller à Cap-à-l'Aigle.

Le Château Le Château Ben & Sylvie  Le Plateau du TJ

Château vu du toit du Bureau de Postes

Toujours sur le toit du Bureau de Poste

Benoît et Sylvie

Le Plateau du TJ

4 Juillet: Québec-Cap-à-l'Aigle

Le réveil de 4h00 se fait difficilement... Le soleil est au rendez-vous, mais c'est pas chaud car je dois mettre une tuque... Sylvie m'aide pour l'appareillage et retourne se coucher un peu... Nous passons par le chenal nord de l'Île d'Orléans pour éviter un peu le flot et lorsque nous sommes arrivés au bout EST de l'île, le jusant nous a amené jusqu'à Cap-à-l'Aigle. Sylvie a prit la barre à l'EST de l'île et j'en ai profité pour faire un petit roupillon dans le cockpit... Mes parents et mon ami Guy sont venus nous rejoindre à Cap-à-l'Aigle et nous avons été manger à Pointe au Pic plus une petite visite au Casino... Guy fera un bout du voyage avec nous et nous le laisserons à Cap-à-l'Aigle sur notre retour. Le soir, comme il faisait un peu froid et que c'était humide dans le voilier, j'ai testé mon nouveau chauffage NEWPORT de Dickinson... WOW!!! Belle chaleur et il fonctionne vraiment bien... Une seule chose me chicote: ce genre de système possède une cheminée et lorsqu'il y a de grosses vagues qui vont par-dessus le rouf, l'eau pénètre un peu dans le cockpit...

5 Juillet: Cap-à-l'Aigle-Tadoussac

Aujourd'hui, nous avons vu quelques bélugas, une baleine, un phoque et des moutons... Oui, oui... des moutons... Il y en avait pas mal car je suis arrivé encore trop tôt à la toupie et tous les courants et vent se battaient les uns contre les autres. Mes parents sont venus nous rejoindre à Tadoussac. Nous nous sommes promenés sur le bord du Saguenay puis visite dans les petites boutiques... Ensuite nous avons été prendre l'apéro à l'hôtel des mes parents...

Entrée du Saguenay Marina de Tadoussac Marina de Tadoussac Caledonia

Entrée du Saguenay

Marina de Tadoussac

Marina de Tadoussac

Le Caledonia

6 Juillet: Tadoussac

Aujourd'hui, nous sommes sortis à moteur pour aller voir les baleines... Nous en avons vu quelques unes mais vraiment pas beaucoup... Nous sommes revenus vers 15h00 et le gars de la marina m'indique une place pour accoster ou il fallait que je me faufile entre plusieurs bateaux mais le vent me fait diriger vers un cruiser et je ne suis quasiment pas manoeuvrable. Je décide de reculer mais les gros Zodiacs des excursions sont juste derrière moi pis ça va pas très très bien pour manoeuvrer. À ce moment, je décide de me diriger vers le ponton à gaz, heureusement il n'y a personne. Je rencontre Bernard du Folie-EAU (notre première rencontre fut l'été dernière à l'écluse de Beauharnois) et il me dit que je n'avais aucune chance d'aller accoster à l'endroit indiqué par le préposé (Bon au moins, c'est pas moi le problème et j'en suis bien content). Le préposé fait alors avancer les 2 bateaux qui sont sur le bout du ponton afin que je puisse avoir une place plus facile. Maintenant, il faut que je sorte du ponton à gaz. Je recule jusqu'à avoir le derrière près du mur de métal pour me donner le plus d'espace à l'avant. Je donne plein gaz par en avant, mais avant que le voilier prenne assez de vitesse, le vent réussi à me tasser vers le ponton à gaz et je reviens au même point de départ. Bernard et un autre gars viennent alors m'aider à retourner le voilier pour partir de l'avant (Merci les Boys). J'en profiterai pour accoster face au vent et être prêt pour le départ du lendemain... Pour souper, nous avons fait un petit vin, fromage, pâté et Porto.

7 Juillet: Tadoussac-Cap-à-l'Aigle

Le départ est prévu pour 14h00 pour avoir le courant de flot avec nous. Nous prenons un petit dîner: côtelettes de porc, haricots et 1 verre de vin (juste un). Au départ, Bernard nous dit que nous aurons une belle navigation car dans la baie c'est le calme plat. Mais plus loin, je vois beaucoup de mouvement dans l'eau dans le coin du haut-fond Prince... J'aurais peut-être dû contourner la toupie, mais je décide de prendre le raccourci car d'après ce que je vois c'est aussi pire partout autour... Juste avant de rentrer dans la grosse vague, Guy aperçoit une baleine derrière le voilier et crit à Sylvie, qui est dans le carré, de venir voir. Au même moment, nous rentrons dans l'énorme train de vagues d'environ 5 pieds et Sylvie sort et demande où elle est mais nous nous faissons tellement brasser que nous lui disons à l'unissons "OUBLIE LA BALEINE!!!!". Après un petit 5 minutes de ce manège, ça se calme un peu et je décide de filmer un peu le pétrin dans lequel nous sommes (voir la vidéo plus bas). Ensuite, ça se complique un peu... Pas étonnant, avec des grosses marées contre le courant naturel du fleuve ajoutez à tout ça des vents de 25 à 33 noeuds venant du S-O, les montagnes russes de La Ronde peuvent aller se recoucher. J'ai facilement le mal de coeur et voilà que Sylvie a des nausées (ça ne me rassure gère) elle va chercher des biscuits Soda et se sent beaucoup mieux après. Je regarde Guy et lui non plus n'a pas l'air de bien aller. Je lui dis "Manges des biscuits Soda". Il en prend 2 et n'est pas capable de les avaler. Je lui demande si ça va et il me regarde avec des yeux gros comme des 2 piastres en faisant signe que non... Au même moment, il se tourne pour vomir à moitié dans l'eau et l'autre moitié sur le pont... La vue du porc haché avec haricots le tout d'une couleur rouge ne m'aide pas vraiment (excusez-moi coeurs sensibles)... Entendre quelqu'un de malade à côté de moi m'a toujours donner des hauts le coeur mais si je flanche, qui prendra la relève??? Je n'ai pas le choix il faut que je me concentre pour ne pas dégueuler à mon tour... L'humain est quand même bien fait, étant donné que tout repose sur mes épaules, je réussis à passer à travers et même la vue de tout ce qui traîne sur le pont et les râle de mon chum ne m'affecte pas... Je suis même capable d'en rire... Le gros manège a durer entre 30 et 45 minutes et quand tout s'est calmé, je suis allé longer le bord de l'eau où c'était encore plus calme...

Pour souper, nous avons mangé des beurrées de beurre de peanuts. Il faisait froid et lors de notre entrée à Cap-à-l'Aigle, vers 21h30, nous avons senti un vent très chaud venant de la marina (ça faisait du bien). Lorsqu'est venu le temps de se coucher, nous nous sommes aperçus que les sacs de couchage de la chambre avant étaient mouillés. L'eau qui s'accumulait dans le puit d'ancre n'avait pas le temps d'être évacués qui se remplissait de nouveau à la venue d'une nouvelle vague et comme j'ai quelques fils qui passent par là, je crois que le puit n'est pas tout à fait étanche... Je réglerai ce petit problème au printemps prochain alors que j'installerai en même temps un guindeau électrique... Nous mettons tout ce qui est mouillé dans la sécheuse de la marina et 30 minutes après nous sommes prêts à aller faire dodo...

QUELLE JOURNÉE mes amis... Mais ça nous prouve une chose: Le bateau est capable d'en prendre beaucoup plus que les matelots...

Brassage à Tadoussac

Brassage à Tadoussac

8 Juillet: Cap à l'Aigle-Québec

Départ à 5h00. Nous laissons ici Guy que l'on retrouvera à Québec le soir... La journée a été tranquille aujourd'hui et ça fait du bien à l'équipage... 2 heures avant d'arriver à la marina du Vieux-Port, je téléphone pour savoir si je peux rester 2 nuits à la place d'une seule. Imaginez-vous ma stupéfaction lorsqu'on me dit qu'ils n'ont pas ma réservation. Pourtant, j'avais appelé de Tadoussac pour réserver et la fille de la marina m'avait dit qu'elle me rappellerait pour me dire s'il y avait une place pour moi, chose qu'elle a fait juste avant notre départ de Tadoussac à 13h54... La fille de la marina me dit qu'ils ne prennent les réservations que par internet... Mais pourquoi alors m'avoir dit qu'une place m'attendait... Ils ont probablement perdu ma réservation, mais il me confirme qu'il me trouveront une place pour la nuit... OUF!!! Ils ont décidé de me placer au quai d'un membre qui est parti depuis 1 semaine sans avertir de son départ... Ils ont essayé de le rejoindre mais sans succès... Peut-être que je devrai changer de place le lendemain mais au moins nous avons une place dans "LE SPOT". Le quai est un peu cours 20 pieds pour mon 32 pieds mais l'accostage s'est bien déroulé...

Après le souper, je suis aller voir ma gang du travail qui étaient là pour le tournage de Bon Baiser de France... Le soir, nous sommes retournés voir l'oeuvre de Robert Lepage pour une 3e fois.

Marionette Géante Le Château Frontenac

Marionnette Géante

Le Château Frontenac

9 Juillet: Québec

Bonne nouvelle, nous pouvons rester au même quai car il est libre jusqu'au 1er Août, ils ont finalement pu rejoindre le membre. Aujourd'hui, il pleut à "boire deboute". Nous profitons du fait que Guy a une voiture et nous allons magasiner aux Galeries de la Capitale. Ensuite, Guy est venu nous reconduire au cinéma et Sylvie et moi sommes allés voir: Rechercher et Cruising Bar 2. Nous avons fini notre journée en se promenant ici et là à travers la ville de Québec.

10 Juillet: Québec-Batiscan

Départ à 7h00. De toute façon, l'écluse n'ouvre pas avant. Il y a beaucoup de vent aujourd'hui mais nous l'avons en plein dans le nez et avec la marée montante un petit clapot se lève mais c'est quand même mieux que le clapot (si on peut appeler ça ainsi) de Tadoussac. La route est longue jusqu'à Batiscan et on avance pas vite... Des fois, je me demande si mon hélice n'a pas un problème... On aura donc fait le trajet en 12 heures 30... Nous jetons l'ancre dans la rivière Batiscan et nous soupons avec un bon spaghetti et une bonne bouteille de vin... Sylvie regarde la télévision pour la première fois pendant ce voyage. Programme de la soirée: Perdus et Héros...

11 Juillet: Batiscan-Sorel

Départ à 8h00. Nous ferons le trajet en 10 heures par une belle journée ensoleillée.

Voilà... Ces 11 journées de voilier auront été les seules de la saison 2008, mis à part 2 journées avec mon frère et l'aller-retour au printemps et à l'automne à Longueuil pour l'hivernage... Ben oui... Mon travail m'envoit 1 mois à Pékin pour les Jeux Olympiques et au retour, je dois sortir le voilier de l'eau très tôt car je dois enlever le viel antifouling pour en mettre un pour le SUD... et je dois aussi régler quelques petits problèmes pour l'hivernage et je dois aussi démâter...

Alors je vous dit Zàijiàn! et Yi lù shùn feng... (désolé, mais je n'ai pas tous les accents sur mon clavier)

Zàijiàn = Au revoir

Yi lù shùn feng = Bon vent